Les priorités du Secteur pastoral d’Evry

I. HISTORIQUE :

Ces priorités sont le fruit d’un long cheminement synodal qui commença avec la journée synodale du 1er octobre 2005 dont les thèmes étaient déjà : les jeunes ; la vie spirituelle ; la formation (surtout biblique) ; la communication ; l’Eglise dans la société ; la diversité culturelle et religieuse.

Elles constituent aussi le fruit d’un travail commun entre l’Equipe Pastorale de Secteur, le Conseil Pastoral de Secteur et les Equipes Animatrices. C’est le résultat d’un véritable « va et vient » entre ces trois instances du secteur.

Enfin, elles répondent à la lettre pastorale de notre Evêque : “ La porte ouverte”, écrite après les journées synodales diocésaines : celle-ci demande que chaque secteur établisse ses priorités pastorales en s’inspirant de celles du diocèse et en répondant aux besoins spécifiques du secteur.

II. PRIORITES :

1– SOLIDARITÉ :
- Créer une équipe de secteur qui porte ce souci.
- Mettre la solidarité au cœur de chacun.
- Changer notre regard sur les démunis et inventer de
nouvelles formes de solidarité.
- Etre en relation avec les associations de solidarité.

2 – COMMUNICATION :

  •  Faire communiquer entre les différentes équipes, services, mouvements de chaque paroisse.
  •  Susciter des rencontres entre les personnes qui rendent le même service dans nos différentes paroisses du secteur au moins deux fois par an (octobre et avril) ; cela leur permettra d’échanger leurs compétences et de s’enrichir mutuellement.
  •  Mieux utiliser nos moyens de communication (bulletins paroissiaux, feuille de secteur, site Internet du secteur, agenda du secteur, …).
  •  Rassembler toute la communauté du Secteur d’Evry une fois par an, et ce, dans un cadre festif.

    3- FORMATION :

  •  Eclairer, soutenir et fortifier la piété populaire.
  •  Favoriser une lecture non littérale ou fondamentaliste de la Genèse.
  •  Approfondir le sens du credo (ses articles, les questions qui se posent là-dessus,…).
  •  Approfondir le sens des faits et gestes de l’Eucharistie.
  •  Inciter à la formation permanente tous ceux qui ont une responsabilité en Eglise.
  •  Faire de la messe dominicale un lieu catéchétique.
  •  Utiliser les moyens modernes de communication.
  •  Mettre l’art au service de la foi et de la catéchèse.

    4 - PROXIMITE :

  •  Avoir, si possible, une présence d’église dans chaque quartier de nos villes.
  •  Faire secteur, et travailler en secteur, tout en laissant à chaque paroisse son identité.
  •  Favoriser le développement des groupes de prière et de partage.

    5 – DIVORCES :
    Créer d’urgence des équipes qui portent ce souci.

    6 – LES JEUNES (17-25 ans) :
    « Les jeunes ne sont pas l’Eglise de demain, mais celle d’aujourd’hui » :

  •  Inviter, accueillir, rassembler, former les jeunes.
  •  Créer une instance qui mette en relation les différents mouvements des jeunes.
  •  Favoriser la présence de jeunes dans les milieux décisionnels et l’animation liturgique.
  •  Rendre l’information et la formation accessibles aux jeunes. 7 – LA DIVERSITE :
  •  Organiser des rencontres pour connaître les cultures africaines, tamoule et autres (vie quotidienne, habitudes, rites familiaux, mariages, naissances, funérailles, cuisine, prières, croyances, …).
  •  Collaborer avec la Maison du Monde et les mairies.
  •  Faire connaître toutes les associations multiculturelles et interreligieuses et inciter les gens à y participer.

    III. AUTRES POINTS D’ATTENTION :

    8 - L’INTERRELIGIEUX :
    Découvrir en quel Dieu croient les catholiques, les musulmans, les juifs,… et leur manière de prier.

    9 - L’OECUMENISME :
    Mieux connaître la foi des autres confessions chrétiennes et participer à des actions communes.

    10 - L’ACCUEIL :
    Favoriser l’accueil mutuel doit être le souci de chacun.

    IV. BUT :

    Ces priorités serviront de base pour que chaque paroisse constitue son projet pastoral.

  • .
    Page mise à jour le 2014-02-01 14:53:52