Les articles du Père Martial Bernard

Serviteur inutile

C’est dans l’évangile selon saint Jean (17,7-10) que nous rencontrons cette expression dans la bouche même de Jésus. Il s’entretient avec ses disciples sur la foi et à la vie chrétienne dans sa globalité.
J’aime cette expression ! Probablement parce qu’elle nous questionne, nous interpelle.
Mais à mon avis, il ne faut pas la déconnecter de la suite : « nous n’avons fait que notre devoir ! »
A l’heure où je fais mes bagages, où je range mon bureau et replie mes chasubles dans la sacristie pour partir de la Cathédrale et quitter le Secteur pastoral d’Évry, que j’ai essayé de servir durant ces quatre années, cette phrase de l’évangile résonne en moi « serviteur inutile, tu n’as fait que ton devoir ».
J’étais prêtre pour vous et au milieu de vous pour servir. Tout d’abord servir le Christ et son Église. Mais aussi pour être son signe dans la cité, au milieu d’Évry. Cependant, cette parole du Christ me redit également que ce service ne fait pas de moi un serviteur, mais un frère au milieu de ceux qui m’étaient donnés. De ces communautés d’Évry, je retiens la diversité. Cette diversité, qui est à la fois un encouragement, mais aussi bien des fois un découragement. Pas simple de vivre ensemble quand on est si différents. Mes repères ont volé en éclats et j’ai dû au fil des jours et des semaines m’habituer à cette diversité et à l’originalité de chacun. Merci à mes confrères prêtres et aux Équipes Animatrices pour leur présence et leur action quotidienne au service de la pastorale.
Je sais que vous ferez bon accueil au Père Grégoire AKAKPO qui est mon successeur et qui arrivera en septembre accompagné du Père Patrick NOUMA ANABA. Les Pères Marc et Boris sont eux aussi envoyés vers d’autres missions en Essonne et nous aurons l’occasion de leur dire au revoir. Le Père Joël, également, cesse son activité pastorale sur le Secteur. Quant aux Frères Luc et Paul, ils sont renouvelés pour un an.
Je vous souhaite à tous une bonne suite avec le Christ. Bel été.
Père Martial BERNARD
Vicaire Général


Quand » Dieu vient à ta rencontre !

Ce mois de juin qui débute sera l’occasion pour nos assemblées dominicales de célébrer le mystère de la foi. Lorsque je suis arrivé à Évry en 2014, j’ai découvert qu’un certain nombre de baptêmes, confirmations, et premières communions de la catéchèse de l’enfance et de l’aumônerie étaient célébrés le samedi sans le peuple de Dieu. Raison invoquée : « On atoujours fait comme ça ! » ou « L’église est trop petite ! » À mon avis c’est une mauvaise réponse !
Les sacrements que nous recevons et qui jalonnent les différentes étapes de notre vie, comme des rites de passage, sont les signes et les moyens que Dieu donne à son Église pour la rendre présente (Lumen Gentium, Vatican II). Alors que les signes sont faits pour être vus et partagés. Bien évidemment, avant tout pour celui qui les reçoit et ses proches, mais aussi pour la communauté des croyants qui se rassemblent dans nos églises le dimanche. Donc à mon sens, célébrer un sacrement doit se faire, le plus souvent possible, avec la communauté des chrétiens. Les sacrements agrègent davantage celui qui les reçoit au peuple de Dieu. Les sacrements font le peuple de Dieu qu’est l’Église.
Comme prêtre, et je sais que les catéchistes et animateurs d’aumônerie sont du même avis que moi, cela donne bien plus de travail en amont et demande bien plus d’énergie lorsque la célébration du sacrement se déroule le dimanche accompagné de l’assemblée dominicale. Mais le résultat est là. Le célébrant et les laïcs engagés se sentent portés par la communauté des fidèles qui répondent aux salutations liturgiques, qui connaissent leurs prières. Tout cela se révèle être aussi vrai pour les familles.
Justement, vous êtes les fidèles. Alors de grâce, ne fuyez pas le dimanche dans une autre église quand vous savez qu’il y a des baptêmes, confirmations, premières communions dans votre paroisse ! Ne nous laissez pas seuls ! C’est avec vous que nous voulons célébrer ! Oui, Dieu vient à notre rencontre à travers les sacrements,
Bon mois de juin à tous !
Bons baptêmes, confirmations, premières communions !

Père Martial BERNARD
Vicaire Général
Juin 2018


Le marathon de Pâques

Cette feuille paroissiale vous informe des horaires de la Semaine Sainte…

Vous y trouverez les différents rendez-vous incontournables de la vie chrétienne. En effet, Pâques est le point focal de notre foi. La résurrection du Christ est pour chacun d’entre nous comme un départ et en cette semaine sainte, tel un athlète, nous prenons position sur la ligne de départ pour ce sprint final, après ces 40 jours d’endurance au désert.

Il nous faut prendre tout l’élan nécessaire pour parcourir ce chemin qui nous mènera des Rameaux à Pâques, en passant par la messe chrismale, la Cène, la Passion et le plongeon de la Vigile Pascale. Cette année 14 catéchumènes de notre secteur pastoral recevront le baptême, la confirmation et l’eucharistie et entreront ainsi dans la Communauté chrétienne. Ils participeront à la résurrection du Christ pour une vie nouvelle !

Alors, êtes-vous prêt pour cette semaine marathon ?
Un, deux, trois : à vos marques, prêt, feu partez !

P. Martial BERNARD
Responsable du Secteur Pastoral d’Evry
Mars 2018


Bonne année

Chaque année à cette période, il est de coutume de présenter ses voeux.
Je formule donc quatre voeux qui seront simplement la mise en oeuvre de notre projet pastoral du Secteur d’ Évry.
Mon premier voeu : que nous soyons davantage une Église catéchuménale enracinée dans de vraies communautés de foi. Cela veut dire concrètement de faciliter les liens entre
nous pour l’accueil et l’intégration de tous ; mais aussi rendre visibles encore plus lors de nos assemblées dominicales les démarches de celles et ceux qui se préparent à un sacrement, jeunes ou adultes.
Mon deuxième voeu : que nous ayons une vraie politique de l’appel des laïcs. Cela veut dire rendre davantage visibles nos Équipes Animatrices et leur mission au sein de nos communautés. Que les parents s’engagent encore plus en catéchèse et aumônerie car ils sont les premiers éducateurs de leurs enfants.
Mon troisième voeu : que nous vivions davantage l’hospitalité du Christ, comme par exemple, accueillir encore mieux les nouveaux arrivants et les personnes seules ; être attentif aux besoins matériels et spirituels de ceux qui nous entourent avec l’aide de partenaires associatifs et communaux.
Mon quatrième voeu ? Que les trois premiers se réalisent. Ce projet pastoral est le vôtre !
Avec toute l’Équipe Pastorale du Secteur d’Évry, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2018.
Père Martial BERNARD
Responsable du Secteur


Audacieux !
Ce mois de juin nous donne l’audace du souffle de l’Esprit-Saint. 1 er week-end de ce mois : la Pentecôte. Cette année, au cours de la liturgie de 11h en la Cathédrale, nous mettrons en relief les 7 dons de l’Esprit : la sage sse, l’intelligence, le conseil, la force, la connaissan ce, la piété et la crainte de Dieu. Cette liste nous vient d’Isaïe 11,2 dans une méditation de l’homme vivant de l’Esprit-Saint. Après l’homélie, les 7 dons sero nt enflammés au feu du cierge pascal pour être distribués à l’assemblée. Que chacun les vive avec enthousiasme. Mais n’en restons pas là car, en la Cathédrale, c’est bien le travail de l’Esprit-Saint qui sera à l’œuvre avec 300 confirmations d’adultes à la vigile de Pentecô te, les confirmations des jeunes de notre Secteur le 17 juin, les professions de foi de notre Secteur et de St-Louis St- Clément, de nombreux baptêmes et mariages, sans oub lier les ordinations d’un prêtre et de 4 diacres le dimanche 18 juin à 15h. Toute ce tte belle et réjouissante liste ne serait pas complète sans évoquer, et vous inviter, à participer à la messe d’action de grâces que notre évêque, Mgr Michel Dubost présider a le dimanche 25 juin à 16h30 en la Cathédrale à l’occasion de ses 50 ans de sacerdo ce. Nous rendrons grâce à Dieu pour le don de l’Esprit-Saint qui fit de lui un prêtre p our le service de l’Eglise.

Père Martial BERNARD Responsable du Secteur


Bonne année 2017

Une nouvelle année débute en ce dimanche 1er janvier, solennité de Marie « Mère de Dieu ».
Quelle audace faut-il pour affirmer que Marie est « Mère de Dieu ». Comment peut-elle être la Mère de son créateur ? C’est pourtant bien ce qu’affirme le concile d’Ephèse en 431.
Affirmer cela, c’est redire notre foi en la divinité de Jésus incarné dans le sein maternel de Marie. C’est redire également son indivisible unité : il est vrai homme et vrai Dieu.
Le pape Pie XI, pour le 1500ème anniversaire du concile d’Ephèse promeut cette solennité en l’honneur de Marie et la place au 11 octobre. C’est seulement quelques années après que le Pape Paul VI la placera au 1er janvier, 8ème jour de l’octave de Noël en coïncidence avec la Journée Mondiale de la Paix.
Marie, devient ainsi pour nous Médiatrice de la Paix pour le monde. En ce mois de janvier, nous nous souhaiterons « une bonne année » à chaque fois que nous croiserons un proche, un ami, un collègue, un paroissien…Que cette salutation, ce souhait, ne soit pas seulement une formule de politesse ou de gratitude, mais bien une prière adressée à Marie pour celui qui est en face de nous et pour le monde qui a tant besoin de Paix.
Toute l’équipe pastorale se joint à moi pour vous souhaiter, par la médiation de la Vierge Marie, la Paix, et une heureuse année 2017.

Père Martial BERNARD, Responsable du Secteur
EPI de Janvier 2017 et Notre Père n°479 u 8 janvier 2017


Bonnes vacances !

En cette fin de juin, l’année pastorale se termine. En revanche, tout ne s’arrête pas. L’année Sainte de la Miséricorde bat son plein. Déjà plus de 6000 pèlerins ont passé la porte Sainte en la cathédrale depuis décembre dernier. De tout le diocèse des pèlerins arrivent pour vivre ce temps en Secteur. Quant à nous, c’est le 20 novembre prochain que tout notre Secteur d’Evry vivra cette démarche jubilaire autour de notre évêquequi fermera ce jour-là solennellement la Porte Sainte. Nous en reparlerons à la rentrée.
En cette fin d’année, évoquons les départs de celles et ceux qui pour diverses raisons familiales, professionnelles ou pastorales quittent nos quatre communes. Nous ne pouvons pas faire l’impasse sur nos pasteurs : Antoine et Rodrigue, qui durant un an ont servi ici nos communautés. Ils partent respectivement à Draveil et Arpajon pour continuer leur découverte du diocèse. Quant au Père Jean-Pierre HEIDET, cela fait 7 ans qu’il servait avec zèle apostolique notre Eglise de l’Essonne et plus particulièrement le Secteur d’Evry. Dans les pages qui suivent, il nous adresse quelques mots. Je tiens, en notre nom à tous, à le remercier vivement pour son service pastoral durant ses nombreuses années ici et plus particulièrement à Bondoufle.
Merci Père Jean-Pierre !!!
Comme c’est la tradition durant ces mois de juillet et août, certains d’entre nous vont prendre quelques jours, semaines, de repos ici ou dans leurs familles. Les plus chanceux auront cette année des congés bonifiés pour rentrer au pays voir leur famille (les autres attendent leur tour !). Les étudiants et lycéens achèvent leurs examens et profiteront des derniers jours de l’Euro 2016 à la télé ou au Stade de France !
Mais je n’oublie pas les anciens qui chez eux ou en maison de retraite resteront ici tout l’été. N’hésitons pas à les visiter...
Sur le feuillet central, vous trouverez les horaires des messes d’été pour l’ensemble de nos lieux de culte. Cet aménagement des horaires permet également à vos prêtres de se reposer un peu. J’en profite pour les remercier, avec vous, pour cette année pastorale bien riche en partage et vie d’équipe.
A tous je souhaite une bonne période estivale, Bonnes vacances.

Père Martial BERNARD
[Spécial été 2016]


Faire Signe !

Les calculs sont vite faits : c’est à l’occasion des 30 ans du diocèse d’Evry que la Cathédrale a été inaugurée. Aussi, notre diocèse fête son jubilé d’or cette année. La Cathédrale, quant à elle, fête son jubilé de Porcelaine en 2016 ! Je vous laisse chercher à quoi correspond le Jubilé de Porcelaine !
Dans cette ville nouvelle d’Evry, cette Cathédrale fait signe, elle donne sens. Certains diront qu’avec les nouvelles tours du quartier on ne voit plus la Cathédrale en arrivant de Courcouronnes. Je les invite à quitter leur voiture et à déambuler dans ce nouvel îlot qui sort de terre. Les perspectives sur la Cathédrale sont saisissantes ! Dans ce paysage urbain, la Cathédrale donne sens. Le sens de la stabilité et peut être même de la foi : Mystère qui dit qui nous sommes. J’ai été touché de voir sur des grands panneaux de la ville, au moment des attentats du 13 novembre 2015, ce montage photo d’une foule rassemblée sur la place des droits de l’homme devant une maire arborant la devise de notre nation et la Cathédrale à l’horizon.
Quel bâtiment symbolise la ville d’Evry ? Paris a sa tour Eiffel, Londres à Big Ben, Rome à le Colisée, et Evry ? Vous allez me dire qu’Evry n’est pas une capitale. Certes, mais nos villes et villages de France n’ont-ils pas leur clocher, leur beffroi, leur place ?
En 20 ans, la cathédrale s’est fait une place dans l’urbanisme et devient une référence pour cette nouvelle ville d’Evry. Et même si les touristes, les pèlerins, les curieux sont moins nombreux qu’au début, aujourd’hui encore ce vaisseau attire et donne sens. Je suis certain qu’aujourd’hui notre Cathédrale est un repère pour la population d’Evry. Lieu de célébrations, lieu de recueillement, lieu de concerts et de culture, elle prend soin de nous. Comme une halte dans notre journée ou dans notre semaine, entrer en la Cathédrale, c’est se laisser saisir par cette atmosphère qui nous porte au spirituel pour les croyants, à la contemplation, à la méditation pour les visiteurs non croyants ou d’autres religions. Ce 8 mai 2016, nous célébrons notre Cathédrale, nous célébrons notre communauté, nous célébrons notre art de vivre à Evry.
Bon anniversaire à notre chère Cathédrale !

Père Martial BERNARD, Responsable du Secteur pastoral
[EPI de mai 2016 et Notre Père n°468 qu 1er mai 2016 ]


Le dimanche de la Divine Miséricorde

Encore plus en cette année Sainte dédiée a la Miséricorde, il est bon de nous redire d’ou vient cette tradition du Dimanche de la Miséricorde. En effet, c’est le pape Saint Jean-Paul ll qui institua le 2éme dimanche de Pâques, dimanche de la Miséricorde.
Il décida cela le 30 avril 2000, il en fit l’annonce au cours de la canonisation de Sœur Faustine KOWALSKA et ce dimanche de la Miséricorde sera donc célébré pour la première fois l’année suivante le 22 avril 2001. Ce grand Saint Polonais qu’est Jean-Paul II se rendit le 17 août 2002 au Sanctuaire de la Divine Miséricorde où il consacra le 3ème millénaire a la Miséricorde du Père. Il meurt au cours des vêpres célébrées au Vatican le 2 avril 2005, dimanche de la miséricorde âgé de 84 ans. Quelle coïncidence, ou providence plutôt !
Sœur Faustine, religieuse du 19ème siècle, a eu plusieurs visions du Christ, elle en fera peindre une représentation que certains connaissent bien. Le Seigneur lui révèle "Ma Elle, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout les pécheurs. Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de moi, même si ses péchés sont écarlates. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu’il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde" (extrait du petit journal n°699)
A la Cathédrale d’Evry, nous célébrons donc de manière solennelle, en passant la porte Sainte et en vénérant l’image du Christ miséricordieux à Jésus, j’ai confiance et j’espère en toi ».
Nous sommes très heureux d’accueillir le Père Bernard DAGRON, 1e recteur de cette Cathédrale d’Evry, pour présider cette messe et assurer la prédication.
Bon dimanche de la Miséricorde a tous,
Père Martial BERNARD, Responsable du Secteur pastoral
[EPI d’avril 2016 ]


Visite pastorale de notre évêque
et ouverture de la porte de la miséricorde

Du 7 au 13 décembre prochain, notre évêque effectuera une visite pastorale sur notre Secteur d’Évry. Il s’agira pour nous tous de vivre cette semaine comme une halte autour de notre pasteur. Depuis la rentrée de septembre, l’Équipe Pastorale prépare cette rencontre et fait des choix de visite « Sur le Terrain ». Pendant 7 jours, Mgr Dubost ira à la rencontre des chrétiens engagés de notre Secteur, des responsables civils, et célèbrera avec nous chaque jour les mystères de l’incarnation en ce temps de l’Avent. Mardi 8 décembre 2015 à 20h30, en la Cathédrale, l’évêque ouvrira solennellement la Porte Sainte pour l’année jubilaire de la Miséricorde. Nous sommes donc toutes et tous invités à nous retrouver à l’extérieur de la cathédrale devant la porte Saint-Jean-Paul-II pour chanter ensemble le psaume 117 : « Ouvrez-moi les portes de justice : j’entrerai, je rendrai grâce au Seigneur » ! Ainsi à la suite du Pape François à Rome dans les quatre basiliques majeures, et à sa demande, dans chaque cathédrale et lieux significatifs, une porte sera ouverte pour favoriser la piété et la démarche de conversion du cœur. Tout au long de l’année sainte, nous pourrons franchir cette porte pour redire notre foi et notre confiance en l’amour miséricordieux du Père.
Père Martial BERNARD
[EPI de décembre 2015 et Notre Père n° 459 du 29 novembre 2015]


Bonne rentrée

À peine août terminé, qu’il nous faut déjà penser à la rentrée. Nos chers enfants reprennent le chemin de l’école, du collège, du lycée pour les plus grands. Certains d’entre vous viennent peut-être d’emménager durant l’été sur nos communes de Bondoufle, Courcouronnes et Lisses « Bienvenue » ! Bref, tout redémarre, il est temps de faire le point sur les inscriptions à l’éveil à la Foi, la catéchèse et l’aumônerie, sur les heures de préparation aux sacrements sans oublier le catéchuménat et autres lieux d’Église comme les mouvements et les services dans nos paroisses.

Chacun reprend le chemin de la Mission. Les évangiles des dimanches de cet été nous ont bien préparés… La mission ne vient pas de notre propre initiative, elle se reçoit et nous fait mettre au service de l’Autre. Les Équipes Animatrices de nos paroisses en sont le signe et nous le redisent par leur présence. Tout au long de cette année, nous cheminerons sur le thème de la Miséricorde, voulu par le Pape François. Nous nous placerons sous le regard miséricordieux du Seigneur. Nous aurons l’occasion, à loisir, d’en reparler dans « Notre Père » au cours des numéros suivants.

Comme je le disais au début de ces quelques lignes, certains arrivent, comme les Pères Joël, Claude, Rodrigue et Antoine. Ils prendront la plume pour se présenter eux-mêmes. Le Père Joël accompagnera la paroisse de Courcouronnes et le Père Claude la paroisse de Lisses. Quant aux Pères Rodrigue et Antoine, ils sont étudiants au service du Secteur. Je sais que vous leur réserverez un bon accueil.

Bonne rentrée à toutes et tous.

Père Martial BERNARD [Notre Père n°453 du 30 août 2015]


Comme un air de vacances...

Cette année encore, nous avons souvent parlé des rythmes scolaires. Il semble difficile d’en faire un bilan ! En tout cas, nous sommes certains que le rythme annuel des grandes vacances impacte vraiment notre organisation. À noter tout de même, une nouveauté pour la catéchèse et l’Aumônerie ; nous avons anticipé les réinscriptions. Vous étiez nombreux le 12 juin pour réinscrire vos enfants en catéchèse de l’enfance. C’est aussi pour nous une manière de dire que la catéchèse n’est pas du même ordre que le sport ou toute autre activité culturelle. La catéchèse est une priorité pour nos jeunes ; la catéchèse n’est pas une option dans un parcours de vie spirituelle.
Alors faut-il faire un bilan de cette année pastorale qui s’achève ? Certains diront que le temps passe si vite, « voilà déjà l’année terminée… » Si notre perception du temps nous pousse à croire qu’il passe plus vite, c’est peut-être le signe d’une surcharge de travail pour les uns, d’un nivellement de toutes réalités sociales et humaines pour d’autres.
Alors, Juillet et Août s’ouvrent à nous pour le repos, les escapades, les congés bonifiés pour les plus chanceux.
Et puis, il y a ceux qui demeurent. Pour eux les rendez-vous quotidiens et dominicaux de notre Secteur sont toujours d’actualité pour continuer à vivre du Christ, par les sacrements en l’Église.
Début septembre, nous nous retrouverons pour reprendre au « galop » la rentrée et son lot de mise en route d’activité pastorale en tout genre.
Bonnes Vacances !

Père Martial BERNARD (Numéro Spécial Eté 2015 - 27 juin 2015)


Un passage

Avec la célébration des Rameaux, nous voilà en route vers Jérusalem. A la suite du Messie que nous acclamons : « Hosanna, fils de David ! » nous entrons dans la ville Sainte pour célébrer Pâques. Ces rameaux de buis encore verts que nous tenons en mains sont le signe prophétique du bois de la Croix que nous porterons ce Vendredi Saint sur la Via Crucis. Pâques est un passage initiatique qu’il nous faut affron- ter, à la suite du Christ, pour passer d la mort à la vie ! Du Temps, il nous en faut… du temps pour nous mettre en route, 40 jours de conversion avec le carême.
Ce carême que nous venons de vivre dans le jeûne, la Prière et la charité, nous sort de la routine écrasante du quotidien. La liturgie nous a aidés à entrer dans ce mystère du Passage : moins de chants, moins de « faste », pas ou peu de fleurs. Ce n’est pas triste, juste peut-être un peu « bousculant » pour certains. Simple, ne veut pas dire triste…
Pour notre Secteur d’Evry, 9 des 106 catéchumènes du Diocèse vont plonger dans l’eau du baptême. Dans la nuit de Pâques, ils graviront l’escalier du côté du parvis pour descendre au plus profond du baptistère, plongés dans la Pâque du Christ, mort avec lui, pour passer de la mort à la vie. Ils ressortiront par le choeur pour symboliquement se diriger vers l’autel, lieu de l’eucharistie.
Mais ce rite du Passage, ils ne le vivront qu’après avoir vécu, avec la Communauté Chrétienne, la messe chrismale où les prêtres renouvellent leurs promesses d’ordination. La Cène est le grand « faire mémoire » du dernier repas, et l’attente du Vendredi Saint au pied de la Croix.

Pâques, oui et après…

Pour la liturgie, comme un signe pour notre vie quotidienne, Pâques va durer 8 jours et le Temps pascal 50 jours jusqu’à la Pentecôte où les catéchumènes seront confirmés. Marqués des trois sacrements avec l’eucharistie, ils deviendront néophytes !
Quelle place allons-nous donner dans notre communauté aux nouveaux membres ? La meilleure, je l’espère. Durant ces années de préparation, ils ont beaucoup reçu de nous tous ! Que vont-ils donner ? Comment allons-nous leur permettre de se donner à la suite du Christ dans l’Eglise et dans le monde ! Leur sourire, les inviter chez nous à notre table, dans nos groupes de prières, de partage d’évangile, de catéchèse, d’aumônerie, de liturgie…
Je fais le rêve que ces catéchumènes soient vraiment accueillis, pas juste avec de belles paroles et des beaux discours, mais en actes et en vérité… Que ce Passage nous fasse entrer dans l’authenticité du Christ ressuscité.

Père Martial BERNARD (Numéro Spécial Pâques 2015 - 22 mars 2015)


Nouvelle année 2015 !

Chaque année, en janvier, il nous faut « adresser » nos bons vœux de santé, de joie, de travail, de bonheur, d’amour, bref la liste peut être bien plus longue… C’est un moment d’allégresse pour les uns et une corvée incontournable pour les autres… Mais quel que soit notre état d’esprit, voilà que 2015 s’ouvre à nous comme un commencement.

Qui d’entre nous ne prendra pas de bonnes résolutions en ce début d’année ? Moins de ceci ou plus de cela… Mais est-ce bien là la vraie résolution ? Ne faut-il pas chercher ailleurs ? Une résolution de Paix : oui notre monde a besoin de Paix mais sommes-nous prêts à faire la Paix ?

Ce geste de Paix que nous échangeons au cours de l’eucharistie avant la communion doit être un geste prophétique pour le monde. Il est facile de serrer la main de son proche voisin à la messe, mais ce geste doit dépasser les murs de notre Eglise. Tout comme le sacrifice eucharistique sauve le monde, le geste de paix préfigure de ce salut pour les hommes et femmes de bonne volonté. La Paix est une quête. Elle se cherche et se construit chaque jour. Elle est à initier chez nos plus jeunes.

Les Modules de catéchèse parcourus en ce temps de Noël pour les enfants de notre Secteur pastoral leur permettent de s’identifier aux Nathanaël. Quatre jeunes qui sont en recherche de vérités et de sens à donner à leur vie.

Dans une société en crise de transmission, ce temps de vœux est l’occasion d’habituer nos enfants à se souhaiter la Paix et à en vivre davantage : que nous soyons « messagers de Paix ! » *

Toute l’Equipe Pastorale du Secteur d’Evry, se joint à moi pour vous souhaiter une belle année 2015, source de Paix.

Père Martial BERNARD ("Notre Père" n° 442 du 4 janvier 2015
et EPI de Janvier 2015)

* titre d’un module catéchétique utilisé sur notre secteur. Ed. Mediaclap


Et si Noël n’existait pas ?

Il n’y aurait pas…

De jour férié,
De guirlandes multicolores,
De décorations dans les rues,
De sapins dans nos salons,
De cadeaux offerts,
De repas de familles,
De dindes aux marrons,
De boîtes de chocolats,
De crèches dans nos églises, nos maisons, 
De messes de minuit...

Et si Pâques n’existait pas ? 
Ah non ! Là ce n’est pas possible !

La Résurrection du Christ, Pâques, est le point de départ de notre foi. La Nouvelle Alliance réalisée en Christ engendre donc la fête de Noel... La nuit de Pâques, avec cette grande vigile, nous plonge dans le mystère de la Résurrection comme la nuit de Noël nous révèle l’incarnation de Dieu parmi les hommes... C’est bien au cœur de la nuit que la Vraie Lumière se révèle à l’humanité. L’Emmanuel devient l’un des nôtres par notre nature humaine en la nuit de Noël pour qu’en la nuit de Pâques, notre humanité devienne Résurrection en Christ. C’est donc bien la nuit de Pâques qui est première dans notre foi.

Toute l’Equipe Pastorale du Secteur d’Évry vous souhaite une heureuse nuit de Noël et vous donne déjà rendez-vous pour la nuit de Pâques.
Que le Messie soit pour nous tous Prince de Paix !

Père Martial BERNARD ("Feuille spéciale de Noël)


As-tu pris des vacances ?

Au cours d’une séance de catéchèse, un enfant me demande : « Toi, tu as pris aussi des vacances ? »
Alors je lui demande : « C’est quoi les vacances pour toi ? »
« C’est faire ce que j’aime ! »
« Alors, si les vacances c’est faire ce que j’aime, je suis tous les jours de l’année en vacances ! »

Je sentais bien que ma réponse, ne le satisfaisait pas !
Et oui ! Pour la majorité d’entre nous, c’est la reprise de l’école, collège, lycée, fac ou travail. Les vacances sont finies !
Nous reprenons le chemin des bonnes habitudes de septembre avec les inscriptions à ne pas rater ….. Catéchèse, aumônerie… occasion également de regarder autour de soi ce qui vient peut-être d’arriver, un nouveau voisin, un paroissien…
Septembre sera aussi, parmi tous nos rendez-vous, l’occasion pour les nouveaux prêtres de l’Équipe Pastorale du Secteur de prendre leurs repères. Ils comptent sur vous. Ils prendront la plume pour se présenter dans les éditions à venir.

Alors même si les vacances sont terminées continuons à faire et à être, ce qui nous plaît !
Je vous donne rendez-vous le dimanche 14 septembre à 11h en la cathédrale autour des nouveaux prêtres et de tous les nouveaux arrivants sur notre Secteur.

Bonne rentrée !
Père Martial BERNARD (Notre Père n° 435 du 31 août 2014)

.
Page mise à jour le 2018-06-28 09:59:30