Les articles du Frère Luc Foucher

Fête de Sainte Marie Mère de Dieu 1er janvier

Bravo « la petite Marie » !

T’as du cœur au ventre. Et plus que du cœur : « Le fruit de tes entrailles est béni ! » quand tu t’étonnes : « Il s’est penché sur toi, l’humble servante. »
Et puis tu chantes d’une voix assurée

« Avec son bras, il disperse les orgueilleux. »
Pas tous ! Hier soir j’en ai vu quelques-uns au 20h : ils ont raison, ils savent, ils méprisent.

« Il renverse les puissants de leur trône. »
Pas tous ! Il en reste en Afrique, en Asie, en Amérique, en….Ils tuent, ils écrasent, ils dépouillent.

« Il relève les petits. »
Pas tous ! Il en reste sous les ponts, sous les tentes, dans les caravanes , les taudis.

« Il comble de biens les affamés. »
Pas tous ! J’en ai encore vu à la télé, des fuyards épuisés, des enfants faméliques, des familles dépouillées.
« Il renvoie les riches les mains vides. »
Pas tous ! On m’a même dit qu’il y en a qui vont payer moins et gagner plus.

Il faut que je me méfie quand je récite des prières. Je sais bien qu’il faut que cette prière me fasse encore mal au ventre. Mais là c’est dur.

C’est vrai, il faut avoir 16 ans, être fragile, enceinte et aussi être la Mère de Dieu pour inventer une prière comme celle-là !

Alors je vais essayer : « Le Seigneur fit pour moi des merveilles. »
En la fête de Sainte Marie Mère de Dieu. 1er janvier 2016

Fr. Luc Foucher [EPI 27-5 de janvier 2016 et Notre Père n°460 du 4 janvier 2016 ]

.
Page mise à jour le 2016-11-11 15:59:01